20/12/2014

PAPA+22 ... Partagez !.. Je compte sur vous !!!

 IMG_3267.JPG

Message de Stéphane ... 

Nous sommes des papas qui vont réaliser un CD audio de 4 ou 5 titres et d'un CLIP VIDEO sur le thème de la garde alternée.

Les chansons seront jouées et chantées par des personnes concernées par ce problème (hommes et femmes).

IMG_3260.JPG

L'OBJECTIF DE CE PROJET : 

Participer à éveiller tranquillement les consciences masculines, féminines, enfantines, adultes, responsables, politiques, juridiques sur ces situations lourdes de conséquences.

Un papa est un parent comme "UNE" autre.

IMG_3280.JPG

Nous recherchons des personnes, musiciens, chanteurs, papas, mamans DE TOUTE LA FRANCE intéressés par le projet.

Contactez-nous !
Enregistrement à distance ou au studio en Bretagne

La réalisation 

Phase 1 :
Lister les personnes intéressées : musiciens, chanteurs.
Mesdames concernées et d'accords avec ce combat des papas : bienvenues.

Phase 2 :
Préparation des morceaux (trame, arrangements) > je m'en occupe.

Phase 3 :
Enregistrements :
> soit chez vous chers amis papas, filmez vous avec votre téléphone ou autre appareil pendant que vous enregistrez. Et envoyez votre son (wav mono si possible)
> soit au studio :
Sessions d'enregistrement au studio en Bretagne du 14 au 19 février 2015
Inscrivez-vous !!

Attention : ne sera gardé que ce que qui est "gardable"...
Si c'est trop...pas bien (justesse, son, calage) cela ne pourra pas être utilisé.

Phase 4 :
Montage et Mixage de l'album au studio début mars.

Sortie de l'album début Avril.

Phase 5 :
La vidéo a partir de prises de vues au studio pendant les enregistrements, des vidéos que vous aurez envoyées pendant vos enregistrements chez vous, et des mises en scène.

Ensuite : de la com, de la diffusion, de la vente.
On aura besoin de vous.

Les bénéfices (si y'a...) iront à une asso (à définir).

IMG_3292.JPG

Les chansons 

Mistral gagnant de Renaud (oui, droits d'auteur à financer... A moins que Renaud ne nous en fasse cadeau, il faut lui demander)

Une photo posée : une chanson sur ce thème du papa mis de côté, enregistrée dans mon studio il y a 2 ans (Philippe Bordier nous offre sa chanson, merci)

Papa+ : une chanson de Sébastien, grand ami de notre hôte sur ce site (Jérémie), qui parle aussi de cette situation.

Chez maman c'est mieux : une chanson en construction, de moi....

MERCI pour votre aide et participation

IMG_3283.JPG

 Photos : Jean-Bernard Mest

21:24 Écrit par JB dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

16/12/2014

Saint-Brieuc et Plérin ... le Port du Légué !.. Grotesque !!!

 IMG_7284.JPG

Coup de gueule ... En découvrant ça sur les allées en bois et en gravillon au Port du Légué à Saint-Brieuc, sur Plérin aussi !.. Lamentable !!!

Tu ne sais plus où mettre les pieds ... Pas question de regarder en l'air !.. Vigilance totale au sol !!!

Mais où va t'on ?.. Où est le respect ??? A quand un peu plus de civilité ??????

Je suis écœuré ... A chaque fois que nous nous promenons dans ce lieu ... C'est le même constat !.. Stop !!!

 IMG_7290.JPG

 Texte et photos : Jean-Bernard Mest

IMG_7291.JPG

 

10:47 Écrit par JB dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | | |

Trois questions à Sébastien Hinault jeune retraité !!!

3 questions.JPG

De l’école de cyclisme à l’UC Pordic en passant par Bernard Sport chez les amateurs, Sébastien Hinault boucle une carrière exceptionnelle de longévité et de sportivité chez les professionnels. Pris longtemps pour être la progéniture du Blaireau, l’intéressé s’en est amusé soutenu par ses parents Jean Paul et Marie France toujours présents depuis sa tendre enfance sur le bord des routes ou dans les sous-bois pour l’encourager. Dix-huit saisons au plus haut niveau international avec à la clef onze Tours de France, deux d’Italie, quatre d’Espagne, cinq de Pologne et toutes les grandes courses cyclistes sur le globe. Car Sébastien acceptait d’aller partout : « Cela fait partie intégrante du métier quand vous signez votre contrat. J’ai couru finalement sur tous les continents sauf bien sûr l’Antarctique ! »

IMG_6933.JPG

Le Télégramme : Votre meilleur souvenir sur le vélo ? Sans prétention l’ensemble de ma carrière mais s’il faut en dégager un tout particulièrement. Ma première victoire chez les professionnels en 2000 sur le Tour du Finistère, elle avait une saveur particulière devant ma famille et mes amis. Et puis ma victoire au général sur le Tour du Limousin en 2008 reste aussi un bon souvenir.

Et le plus mauvais ? En 2008 lorsque je suis écarté de l’équipe pour le Tour de France, frustrant d’autant plus que l’étape « Auray-Saint Brieuc » passait à quelques centaines de mètres de mon domicile. A Trémuson bon nombre de supporters avaient préparé des pancartes, elles sont d’ailleurs toujours dans la salle des fêtes. Finalement avec du recul tout en respectant le choix de mes dirigeants de l’époque ce fut un mal pour un bien car j’ai réalisé par la suite une superbe fin de saison avec ma victoire sur le Tour du Limousin et une autre sur le Tour d’Espagne. Et comme le Crédit agricole stoppait, il fallait trouver une nouvelle équipe, certains ont jugé en 2008 que je pouvais poursuivre mon aventure dans le peloton.

Le coureur cycliste qui vous a le plus impressionné ? Le norvégien Thor Hushovd, j’ai appartenu à la même équipe et donc appris à le connaitre. Un très bon état d’esprit, doté d’énormes qualités sur le vélo et en dehors. Nous avons beaucoup partagé dont ses victoires au sprint où je lui servais très souvent de poisson pilote dans les dernières centaines de mètres. J’étais aussi à Melbourne avec l’équipe de France quand il a été sacré champion du monde en 2010 et puis finalement il prend sa retraite en même temps que moi à la différence que lui a 36 ans et moi bientôt 41 ans.

IMG_7277.JPG

Sébastien et Laurence Hinault en compagnie des mécanos

David Hamonic et Mathieu Gaultier

IMG_7274.JPG

Sébastien Hinault raccroche et profite de ses vacances pour transférer son magasin de cycles 22 boulevard Carnot à Saint Brieuc où aura lieu une «  portes ouvertes »  le 10 janvier prochain.

Texte et photos : Jean Bernard Mest -Article paru dans Le Télégramme du mardi 16 décembre 2014 en page " Saint-Brieuc Sports "

10:29 Écrit par JB dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

15/12/2014

Trégueux : Mémoire vive – Pierre Carlo l’homme solidaire

80 Pierre Carlo.JPG

Chaque dimanche, Le Télégramme dresse le portrait d’une personnalité de la commune et lui donne la parole. Aujourd’hui rencontre avec Pierre Carlo président depuis sept ans d’ARSOPA ( armor solidarité partage ) qui regroupe une soixantaine d’adhérents en Bretagne et ailleurs en France. Son but ? Venir en aide au peuple africain à travers des parrainages dans des actions d’ordre financier pour un soutien humanitaire et scolaire. Elle organise avec d’autres associations des opérations comme la vente de brioches, des concerts et très prochainement avec le  soutien des Chemins de fer du Centre Bretagne, rencontre avec le Père Noël en Forêt de Lorge entre Loudéac et Saint Brieuc.

Le Télégramme : Quand êtes-vous arrivé à Trégueux et pourquoi avoir choisi cette commune ? J’y suis né le 6  juillet 1935 à La Porte Allain dans a ferme familiale tenue depuis quelques générations sur 40 hectares de terre.

Quelle réalisation a marqué votre existence trégueusienne ? Absent pendant 35 ans après avoir tenu une exploitation agricole à Plouagat, fait plusieurs voyages en Afrique de 2000 à 2005 et en étant revenu dans mes bases en 1995. J’ai pu constater le changement démographique avec 1200 habitants à mon départ, 7000 à mon retour et aujourd’hui 8000. A mon époque tout le monde se connaissait et maintenant ce n’est plus le cas avec cette évolution certainement programmée.

Un regret durant ces années ? La rocade qui vient d’être mise en circulation … Mal pensée pour les personnes qui y vivent au quotidien, aucun respect des pouvoirs publics, un manque de discernement des techniciens dans un projet où la concertation a été insuffisante avec les riverains à travers des élus locaux sans pouvoir face à ce phénomène.

Quelle manifestation sportive ou culturelle vous vient à l’esprit ? Un repas africain que nous avons organisé à la Clef des Arts en 2009, un partage culturel extraordinaire à auquel avait participé un groupe rwandais aux chants et à la danse. En associant l’ensemble folklorique trégueusien  «Kazel hakazel» («bras dessus bras dessous») en costumes d’époque.

Un souhait pour terminer ? Si près des vœux, il est d’ordre national avec cette devise « Liberté-Egalité-Fraternité ». Nous avons peu d’impact sur les deux premiers mais le troisième réside entre nos mains car nous sommes tous des tisseurs de liens potentiels.

Texte et photo : Jean-Bernard Mest - Article paru dans Le Télégramme le dimanche 14 décembre 2014 en Locale Trégueux


18:52 Écrit par JB dans Mémoire vive | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

10/12/2014

Que sont-elles devenues : Anne-Gaëlle Cherdel la patineuse briochine talentueuse !!!

Anne-Gaëlle Cherdel.jpg

Elle accompagnait ses trois frères au patinodrome de Brézillet où le RAC tient ses bases d’entrainements pour les pratiquants en vitesse et en endurance, alors c’est tout naturellement qu’Anne-Gaëlle Cherdel s’est décidée un jour à chausser les patins comme Renan, Yann et Alban le plus doué qui sera également champion de France à multiple reprises. Car chez les Cherdel ce sport occupait une grande partie des loisirs familiaux pendant plus d’une décennie : « J’ai arrêté à 21 ans en 2003 … Peut être un peu tôt mais je n’ai aucun regret car j’ai passé des moments inoubliables sur toutes pistes et sur route également dans le cadre entre autres de marathons. Peut-être la discipline qui m’a apporté le plus de sensations durant ma carrière sportive. » Vice-championne du Monde juniors en Argentine en 1997 sur le semi-marathon, Championne d’Europe seniors par équipes au Portugal en 2001, dix fois championne de France. Un palmarès exceptionnel pour cette jeune briochine qui a connu aussi ce fantastique voyage en Colombie avec l’équipe de France pour la première édition du championnat du Monde réservé aux juniors : « J’avais 14 ans, nous étions à peine préparés pour cette grande expédition dans une structure  constituée à la hâte pour honorer notre présence en Amérique du Sud. Ce grand déplacement reste dans les annales, mon meilleur souvenir de sportive. » 

Parisienne  depuis  1998

A 32 ans aujourd’hui  Anne-Gaëlle Cherdel vit à Paris dans le 18ème arrondissement, professeur de français, elle a enseigné aux étrangers dans les ambassades et aujourd’hui à l’Alliance Française de Paris : « Le hasard a fait que j’habite à 100 mètres du siège du Paris hockey club, le doyen de notre sport qui a fêté ses 100 ans l’année dernière. Je vis en couple avec Guillaume, nos deux enfants Samuel 7 ans et Mélissa 4 ans pratiquent aussi le patin à roulettes en loisirs dans le gymnase du club, un retour aux sources fort agréable car je pratique maintenant la course à pied. » Et tout naturellement les grandes distances ont sa préférence : «  Je viens de participer au Marathon de Paris que j’ai bouclé en 3 h 30’ 45’’, sur les patins pour la même distance je mettais 1 h 10’ dans le temps !.. » Avec ce gout prononcé de l’effort individuel Anne-Gaëlle compte bien améliorer ce temps, en parfaite compétitrice avec cette jovialité  qui la caractérise depuis sa tendre enfance.

Texte : Jean-Bernard Mest - Photo : Samuel - Article paru dans Le Télégramme du mardi 9 décembre 2014 dans la page " Saint-Brieuc Sports "

 

16:01 Écrit par JB dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Le Cercle de l’épée de Saint-Brieuc fait mouche !!!

Cercle de l'épée.JPG

Confiné dans une salle adaptée à son sport, le Cercle de l’épée poursuit ses activités en vieille association briochine qui a connu durant des décennies des hauts et des bas en matière d’effectif. Il est bien sûr loin le temps où les escrimeurs triés sur le volet s’adonnaient à cette discipline très confidentielle, réservée à la bourgeoisie briochine. De 1921, année de la création du club à nos jours, les habitudes ont bien changé avec une ouverture généralisée sur la jeunesse loin du phénomène cape et épée qui attisait certaines convoitises. Ils sont plus de 80 adhérents à s’escrimer au fleuret, à l’épée et au sabre  dans des tenues de chevaliers modernes où les zones sont rigoureusement définies : « Nous sommes très attachés à la sécurité en proposant une initiation adaptée qui permet par la suite de disputer des duels réglementés où les touches sont comptabilisées par un système électroniques efficace. Actuellement nous tournons avec un effectif stable sans profiter d’évènements sportifs comme les jeux olympiques qui généralement nous apportent quelques licenciés supplémentaires. » Note le nouveau président Daniel Jouffe élu en septembre dernier.

Loisir et compétition

Sans se focaliser sur la compétition qui génère malgré tout quelques vocations parfois tardive car au Cercle de l’épée un groupe de vétérans s’est constitué : « Nous pouvons compter sur 50 % de l’effectif dans cette démarche pour participer aux épreuves départementales et régionales. Actuellement nous avons une championne de Bretagne, Sophie Bellier en vétérans à l’épée tout en se comportement fort honorablement aux trois armes. Grégorie Person en benjamin fait figure d’espoir avec quelques jeunes de son âge qui suivent leurs ainés dans les catégories supérieures jusqu’à juniors. » Un président comblé qui apprécie le travail réalisé par son Maître d’armes Julio Navarro qui prodigue ses conseils en apportant son expérience d’ancien champion du Pérou, qui a participé à différents championnat du monde. Pour joindre le Président du Cercle de l’épée, DanielJouffe :danieljouffe@yahoo.fr - 06 35 95 30 22, Julio Navarro julio.navarro@neuf.fr - 06 10 73 87 00. La salle d’armes se situe au Centre Curie, porte 9 4 , rue Félix Le Dantec à Saint Brieuc

Articles et photos : Jean-Bernard Mest - article paru dans Le Télégramme du mardi 9 décembre 2014 en page " Saint-Brieuc Sports "

 Cercle de l'épée UNE.JPG

 

10:58 Écrit par JB dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

07/12/2014

Trégueux : Mémoire vive – Monique Jézéquel au cœur de notre culture !!!

79 Monique Jézéquel.JPG

Chaque dimanche, Le Télégramme dresse le portrait d’une personnalité de la commune et lui donne la parole. Aujourd’hui rencontre avec Monique Jézéquel présidente des Amis de la bibliothèque et du patrimoine de 1989 à 2009 en étant à la création de cette association qui regroupe 120 adhérents.  A travers un collectif, elle est à l’initiative de l’exposition installée dans le hall de l’hôtel de ville qui retrace de grands événements de la guerre 14-18, ouverte au public jusqu’au 12 décembre. A ce sujet le 11 décembre à la Clef des arts à partir de 14 h 30 une conférence «  L’entrée en guerre dans le département » animée par Annick Mévélec, traitera des conséquences du début de la guerre dans les Côtes du Nord.

Le Télégramme : Quand êtes-vous arrivé à Trégueux et pourquoi avoir choisi cette commune ? En 1972 en venant de Saint Brieuc où mon mari et moi nous enseignons, nous recherchions donc la proximité et le confort d’une commune en pleine mutation qui proposait des terrains constructibles à la vente. Aujourd’hui j’ai 82 ans et je me plais toujours autant.

Quelle réalisation a marqué votre existence trégueusienne ? La bibliothèque, un cadre agréable qui a transformé ma vie de retraitée en m’investissant bénévolement en participant à différentes actions. Et ceci à travers des expositions, des animations ou encore le prêt des livres sans oublier ces ateliers très enrichissants au niveau de l’orthographe, de la grammaire et sur des sujets de mémoire.

Un regret durant ces années ? L’histoire du clocher provisoire devenu définitif faute de financement pour le finir … En général il sert d’élévation en devenant le point final d’une construction, cette église à un gout d’inachevé !..

Quelle manifestation sportive ou culturelle vous vient à l’esprit ? La venue en résidence de Yann Tiersen à Bleu Pluriel puis son spectacle à travers des musiques qui me plaisent en jouant différents instruments … Je suis très heureuse qu’il est percé !!!

Un souhait pour terminer ? Le commerce de proximité joue un rôle social dans notre commune. Il est donc essentiel à notre qualité de vie. Préservons-le dans cette ambiance conviviale qui le caractérise actuellement avec peut-être un jour le retour d’une poissonnerie. Et puis en espérant que notre association vive très longtemps en privilégiant ses activités intellectuelles.    

Texte et photo : Jean-Bernard Mest - Article paru dans Le Télégramme du dimanche 7 décembre 2014 en Locale Trégueux.

15:58 Écrit par JB dans Mémoire vive | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

06/12/2014

Fotball : L’As Saint Julien pour un sursaut !!!

Locale St Jjulien.JPG

L’équipe : Benjamin Tanguy, Maxime Le Corguillé, Ludovic Hamon, Nicolas Legrand, Baptiste Le Berre, Judicël Le Hielloco, Thomas Minier, Ronan Ollivry, Adrien Beaurepaire, Thomas Daguenet, Mohamed Seghrouchni, Julien Rault, Stéphane Le Covec, Nicolas Séhercule en compagnie de leur entraîneur Cédric Le Flohic. 

Une série de défaites qui plombe le club dans son sauvetage en division régionale honneur presque à mi- championnat en laissant tout de même entrevoir une lueur d’espoir. Car les juliennais sévèrement battus 4 à 0 à Bégard dimanche dernier se doivent de réagir dès la réception de l’As Ginglin-Cesson dimanche prochain avant d’aborder le dernier match de la saison à Trémorel dans la foulée. Une première partie de compétition à ranger pour mieux rebondir en 2015 pour assurer le maintien : « Nous restons dans cet objectif affiché en début de saison tout en sachant bien sûr que le tache allait être difficile. Mais rien d’impossible pour un groupe conscient de la difficulté face à l’adversité plus aguerri que nous au moment clef d’un match en concédant trop de buts. » Cédric Le Flohic l’entraineur analyse avec clairvoyance la situation qui n’est pas dramatique.

Les supporters sont là

Contre vent et marées car actuellement il faut être bougrement courageux pour se rendre au stade, les supporters des «  vert et blanc » sont là pour encourager les leurs. Avec souvent à leur tête le maire Claude Blanchard qui suit attentivement l’évolution du club, se cantonnant dans le rôle d’un spectateur attentif et solidaire. Appréciant de voir évoluer cette jeunesse à l’image du président-joueur Judicaël Le Helloco bien décidé à quitter cette dernière place du championnat rapidement : « Nos moyens physiques et  techniques  sont à la hauteur de nos ambitions, juste un peu plus de chance et le retour de quelques joueurs importants dans notre dispositif vont inverser la tendance. » Avec une victoire, deux matchs nuls et six défaites pour neuf rencontres, l’As Saint Julien doit impérativement réagir, surtout avec cette hécatombe de buts encaissés.

Texte et photo : Jean-Bernard Mest - Article paru dans Le Télégramme du vendredi 5 décembre 2014 en Locale Saint-Julien.

 

11:09 Écrit par JB dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

04/12/2014

Les blogs du Télégramme ferment leurs portes !!!

IMG_4083.JPG

Dur, dur ... L'info est tombée !..

Voici quelques jours !!!

Donc recherche d'une nouvelle plateforme de blogs ...

Faire le bon choix !.. Pour continuer à vous satisfaire !!!

Pas une mince affaire ... J'avais pris mes habitudes !..

Vous aussi !!!

Et bien en 2015 ... Changement de décor !.. Normalement !!!

Alors toutes les suggestions sont intéressantes ...

Avant de fermer définitivement ce blog sur cette plateforme du Télégramme !..

Je compte sur vous !!!

Texte et photos : Jean-Bernard Mest

 IMG_4084.JPG

Les blogs du Télégramme ferment leurs portes

Bonjour à tous, Ce n'est pas sans une certaine émotion que nous vous faisons part de la fermeture prochaine de la plateforme de blogs du Télégramme au bout de 8 ans d’activité.

Après le 31 décembre 2014, il ne sera plus possible de mettre à jour les blogs mais ces derniers seront encore visibles durant 6 mois.

Nous vous remercions d’avoir fait vivre au quotidien cet espace de liberté et vous souhaitons bonne continuation sur le web.

L’équipe de modération des blogs du Télégramme 

IMG_4085.JPG

00:02 Écrit par JB dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

03/12/2014

Trégueux : Mémoire vive – Stéphane Tchobanoff le coup’tif !!!

78 Stéphane Tchobanoff.JPG

Chaque dimanche, Le Télégramme dresse le portrait d’une personnalité de la commune et lui donne la parole. Aujourd’hui rencontre avec Stéphane Tchobanoff, coiffeur sur la commune depuis le 2 septembre 1997 après avoir fait son apprentissage à Lamballe et travaillé chez un patron dans le bassin briochin. Papa d’un petit Léo depuis six mois avec sa compagne Christine, il est passionné de pétanque et participe aux compétitions officielles sous les couleurs du club local. 

Le Télégramme : Quand êtes-vous arrivé à Trégueux et pourquoi avoir choisi cette commune ? Je suis né à Paris l 1er juin 1972 et puis mes parents se sont installés à Saint Brieuc avant de choisir Trégueux en 1977 où j’y suis resté pour exercer ma profession dans un contexte qui me plait bien. 

Quelle réalisation a marqué votre existence trégueusienne ? La salle de spectacles Bleu Pluriel, elle donne un certain cachet à notre citée qui peut être fière de bénéficier d’une structure de cette importance-là.

Un regret durant ces années ? Je trouve que l’aménagement de la rue de Verdun pose problème dans plusieurs domaines. A commencer par son sens de circulation qui à mon avis n’est pas judicieux car quitte à mettre une voie unique, je pense qu’il faut l’inverser pour favoriser une ouverture supplémentaire vers le centre-ville. D’ailleurs nous avions fait une pétition à l’époque … Et puis la multiplication des ralentisseurs me parait incompatible avec le nombre de ronds-points !..

Quelle manifestation sportive ou culturelle vous vient à l’esprit ? C’est vieux, j’étais gamin, peut-être 10 ans quand j’ai assisté aux courses de karts dans la ville au début des années 80. C’était génial cette ambiance de sport mécanique qui rappelait le Grand Prix de Monaco en F1, là chez nous à notre porte avec des pilotes de valeur qui assurait un spectacle incroyable.

Un souhait pour terminer ? Nous allons aborder au mois de mars prochain des travaux de voirie importants dans la rue de la République où je suis installé. Ils devraient durer environ deux mois avec la suppression des pavés, l’élargissement des trottoirs et le rétrécissement de la chaussée, alors que ce projet soit réussi et profite à la population et aux commerçants dans le respect de la limitation de vitesse en vigueur qui est de 30 km/h.

Texte et photo : Jean-Bernard Mest - Article paru dans Le Télégramme du dimanche 30 novembre 2014 en Locale Trégueux dans " Mémoire vive "

 

11:42 Écrit par JB dans Mémoire vive | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Saint-Brieuc Equitation : Trois questions à Léo Borel, champion de France sortant !!!

Léo Borel et Fricotin.JPG

Il s’est préparé minutieusement en participant le dimanche 23 novembre au concours hippique de Minihy-Tréguier avec Lady et Pickwick de Soulack pour ménager Fricotin son poney habituel. Léo Borel obtient une première et une troisième place avant d’aborder le week end prochain le championnat de France indoor qui a lieu dans le cadre du Salon du cheval à Paris. A 9 ans le sociétaire du club Saint Brieuc Equitation  défend déjà son titre obtenu l’année dernière avec Fricotin dans la catégorie des poussins où il excelle cette saison dans un palmarès étonnant.

 Comment se prépare ce déplacement ? Sereinement en famille pour éviter de stresser comme l’année dernière où c’était ma première participation à ce niveau. Mais Fricotin dégage tellement d’assurance qu’il me met en confiance, à 16 ans ce poney Shetland qui a déjà gagné à multiple reprises avec ma sœur Axelle devrait bien se comporter sur les obstacles.

 Comment se définit cette compétition ? Elle est classé championnat de France CSO A avec des barres à 0.60 m de hauteur, le parcours est chronométré sur les douze obstacles qui jalonnent le circuit.

 L’objectif ? Comme en 2013 … Gagné ! Et remporté la belle écharpe bleu-blanc-rouge qui m’avait tant ému. Je pars confiant mais en prenant conscience que nous serons une trentaine de cavaliers à briguer ce titre national.

 Texte et photo : Jean-Bernard Mest - Article paru dans Le Télégramme du mardi 2 décembre 2014 en page Saint-Brieuc Sports.

11:36 Écrit par JB dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

28/11/2014

Tir à l’arc : Le briochin Eric Mingam vise juste !!!

IMG_2950.JPG

IMG_2952.JPG

Après son titre de champion de Bretagne acquis en juin dernier au tir à l’arc en plein air sur 50 m, Eric Mingam a pris conscience de ses possibilités dans ce sport qu’il a débuté à l’âge de 30 ans, soit 10 ans de pratique pour atteindre son premier objectif. Car l’archer briochin ne souhaite pas s’arrêter en si bon chemin en multipliant les performances depuis ce début de saison en septembre dernier : « Je suis passé très près d’une sélection au championnat de France lors de la dernière échéance. Là je mets tous les atouts de mon côté pour y arriver en salle dans les prochains mois en disputant les différents championnats, en commençant par les Côtes d’Armor puis le Bretagne. Je dois maintenir mon score aux alentours des 570 points sur les 600 possible, actuellement je score à 565 points. » Son record personnel égalé dimanche dernier à Lannion en remportant le concours en arc classique devant le parisien Nicolas Garnier 4ème au dernier championnat de France en salle.

Les briochins impériaux

Et comme la motivation s’instaure en tirant tous les briochins vers le haut, Eric Mingam apprécie cette ambiance qui règne dans le groupe :  « Ils me mettent gentiment la pression en m’apportant leur expérience car actuellement avec  Sébastien Rodriguez le nouveau et François Beauverger l’ancien président ainsi que tous les autres archers briochins, nous sommes sur notre nuage. Vainqueurs par équipes à Saint-Brieuc, Loudéac et Lannion avec une régularité intéressante qui nous permet de rester sereins avant le prochain déplacement à Saint Agathon dimanche. » Alors avec les copains à raison de deux séances d’entrainement par semaine le mardi et le jeudi Eric Mingam essaye d’assumer : « Il me faudrait une troisième séance mais le temps me manque alors je privilégie la compétition même  si cela reste un loisir qui finalement m’accapare dans une saine tension qui provoque chez moi de nouveaux objectifs. » Le mois de janvier prochain risque d’être très chargé avec les championnats des Côtes d’Armor à Loudéac, le Bretagne à Quimper et le France à Vittel, les dates sont déjà cochées.

Texte et photos : Jean-Bernard Mest - Article paru dans Le Télégramme du vendredi 28 novembre 2014 en SPORTS

IMG_2947.JPG

20:49 Écrit par JB dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

26/11/2014

Football : L'As Saint Julien... Débuts difficiles en DRH !!!

IMG_7031.JPG

Michel Oger, Richard Corgnet et René Quéro assurent l'intendance du club au niveau des entrées pendant que d'autres tiennent la buvette

IMG_7035.JPG

L'apprentissage s'avère difficile et compliqué en division régional honneur où l'As saint Julien a accédé en septembre dernier à la suite d'une saison précédente remarquable mais là la barre est nettement plus haute. Quelques départs ponctués  d'indisponibilités de joueurs pour cause de blessures pénalisent sérieusement le groupe qui ne manque pourtant pas d'allant face à l'adversité, un point positif à une période délicate en occupant la dernière place de ce championnat après la défaite à domicile de dimanche 3 à 1 face au leader Uzel-Merléac. Mais le président Judicaël Le Helloco et l'entraîneur Cédric Le Flohic ne s'affolent pas face à cette situation en préconisant une période d'adaptation : « L'objectif prioritaire reste bien sûr le maintien à ce niveau sportif qui représente pour nous une belle récompense après les quelques années de travail pour parvenir à hisser le club en ligue. La compétition est encore longue, les meilleures formations se dégagent petit à petit, à nous de rester dans l'allure pour rivaliser avec celles de notre niveau car il faudra éviter les trois dernières places. »

Tout sur le championnat

Libérée des différentes coupes, l'As Saint Julien se focalise essentiellement  sur les championnats car derrière les équipes B et C se montrent à leur avantage, un gage de réussite pour les dirigeants qui souhaitent bien entendu récupérer tous les absents dans les prochaines semaines : « L'ambiance est bonne, les joueurs gardent le moral en ne cédant pas à la morosité face à cette série de défaites. Nous allons essayer de ramener des points de Bégard dimanche prochain et puis ensuite il restera deux matchs avant la trêve avec cette volonté de passer les fêtes sereinement. » Cédric Le Flohic et Judicaël Le Helloco font corps avec tous leurs partenaires, leurs supporters et les dirigeants qui occupent des postes stratégiques tous les dimanches pour faire avancer le club qui a actuellement besoin de tout le monde pour retrouver la victoire.

Texte et photos : Jean-Bernard Mest - Article paru dans Le Télégramme du mercredi 26 novembre 2014 en Locale Saint-Julien.

IMG_7029.JPG

13:44 Écrit par JB dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

25/11/2014

Que sont-ils devenus ? Michel Le Denmat l’équipier modèle !!!

Michel Le Denmat.JPG

Originaire du port du Légué, côté Plérin, Michel le Denmat a réalisé une carrière sportive des plus honorable dans le cyclisme, en signant sa première licence professionnelle en 1975 dans l’emblématique équipe Peugeot. A l’époque une juste récompense pour ce sportif deux fois champion de France de contre la montre par équipes, en 1972 avec l’Union cycliste briochine puis en 1975 avec le Comité de Bretagne. Il s’était illustré auparavant sur la Route de France et au championnat de France militaire où il finissait à chaque fois troisième en 1971. C’est donc tout naturellement qu’il a franchi le rubicon pour participer à trois Tour de France en 1976, 1977 et 1978, équipier modèle se mettant au service de ses leaders Michel le Denmat a gardé cet esprit de partage sans se focaliser sur son palmarès : « J’ai quelques belles passes d’armes dans le peloton comme cette 5ème place sur l’étape Nancy-Mulhouse sur le TDF en 1976 gagné par Freddy Maertens, en devançant Poulidor, Panizza, Maurice Le Guilloux, Battaglin, Knetemann et Pollentier. » 

Au service de son sport

A 64 ans, il est né le 11 septembre 1950, le jeune retraité ancien artisan dans la réfection de radiateurs pour l’industrie mécanique avec son frère Robert lui aussi ancien champion de Bretagne de cyclo-cross en 1964 et 1965. Michel Le Denmat, Popof par ses pairs s’est lancé voici quelques années à l’animation de sa commune d’adoption Saint-Donan avec l’association locale présidé par Jacques Piéto : « Le sport cycliste rayonne avec nos deux épreuves annuelles qui drainent un public de connaisseurs donc pas le droit de le décevoir. Nous tablons sur la qualité afin de pérenniser et bien fidéliser les amoureux de la petite reine dans un secteur géographique qui a connu de belles joutes sportives. » Aujourd’hui avec les mêmes ambitions et avec toujours la même détermination l’association Saint-Donan Cyclisme organise le dimanche 30 novembre le Trophée de Bretagne de cyclo-cross près du bourg sur un circuit de 2 km : « Il alterne les parties roulantes, en sous-bois, chemins de pierres et prairies. Quatre épreuves sont programmées avec huit catégories au départ à partir de 2 h 20. A 15 h 15 les espoirs et seniors clôtureront la fête. » Michel Le Denmat ne cache pas son enthousiasme avec cette âme de précurseur qui le caractérise avec sa bande de copains souhaitant permettre aux jeunes de s’exprimer sur un vélo.  

Texte et photo : Jean-Bernard Mest - Article paru dans le Télégramme du mardi 25 novembre 2014 en page Saint-Brieuc Sports

 

KFB Boxing club briochin : Des effectifs stables !!!

KFB Boxing club briochin.JPG

Plus de 200 adhérents fréquentent toute la semaine la salle à des heures différentes pour permettre à chacun d’assouvir sa passion pour la boxe pied-poing au contact d’éducateurs diplômés. Patrick Lepinay y tient à cette situation alternée entre le loisir et la compétition qui découle obligatoirement sur des vocations sportives. Les plus jeunes, dès l’âge de six ans apprennent les fondamentaux dans le cadre d’exercices de souplesse en apprenant à se déplacer dans l’espace face à leurs partenaires en jouant des techniques de combat. Equipés comme il se doit pour simuler ces échanges à travers des assauts modérés qui caractérisent leur volonté de progresser afin de disputer un plus tard des championnats ouverts à partir de l’âge de huit ans en catégorie poussins. 

Texte et photos : Jean-Bernard Mest - Article paru dans Le Télégramme du mardi 25 novembre 2014 en page Saint-Brieuc Sports

IMG_7023.JPG

IMG_7027.JPG

10:31 Écrit par JB dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Football : La mixité à l’école de ballon du Cercle sportif Croix Lambert !!!

Cercle sportif Croix Lambert.JPG

IMG_6967.JPG

Les éducatrices Céline Fourchon et Emmanuelle Bertrand y tiennent, chaque samedi matin  elles sont accompagnées d’une joueuse titulaire de l’équipe seniors pour encadrer cette structure qui cherche à évoluer en parfaite harmonie avec le ballon rond. Garçons et filles participent aux mêmes ateliers en privilégiant le partage sans aucune arrière-pensée même si parfois des différences physiques se révèlent au fil des exercices. Mais la bonne humeur domine toujours les débats dans un jeu où l’apprentissage tient un rôle principal. Il sera temps plus tard d’essayer de se prendre un peu plus au sérieux quand les buts marqués ou encaissés prendront une autre importance dans des matches officiels : «  Nous remarquons pour le moment que la formule porte ses fruits et puis franchement nous n’avons pas le choix car les filles sont encore minoritaires dans ce sport donc nous devons donner à chacune sa chance de s’exprimer. Elles progressent et prennent  gout à la confrontation physique qui reste moindre dans cette catégorie des 6 et 7 ans qui découvrent collectivement ce jeu collectif pour lequel tout le monde adhère. » Céline Fourchon la responsable y tient à cet état d’esprit.

Un projet intéressant

Qu’il pleuve, qu’il vente …. Le froid calmera peut être quelques peu les ardeurs mais pour le moment une vingtaine de participants tous les samedis matins au stade du Cercle de la Croix Lambert où chacun prend ses marques avec ce bonheur partagé de participer aux différents jeux : « Nous possédons un groupe réceptif avide d’apprendre et de transmettre pour tirer toute l’équipe dans le même sens, Léa, Lilou, Lisa et Léane ne sont pas dépaysées dans ce contexte que nous souhaitons bien sûr développer car pour le moment elles ne sont que six filles de cet âge-là à participer aux séances d’entrainement. Nous ne désespérons pas dans un tel projet qui nous tient à cœur car la promotion du football  féminin s’intensifie actuellement dans les clubs qui ont pris conscience de sa nécessité pour exister. » Les Demoiselles de Chaffauteaux précurseuses dans ce phénomène  dans les années 70 continuent à faire des émules, à conditions bien sûr que des viviers locaux se constituent. Au Cercle Sportif de la Croix Lambert sans se prendre la tête avec l’élite entretient cette spirale positive pour entretenir la mixité, chacun dans son registre ballon au pied.

Texte et photos : Jean-Bernard Mest - Article paru dans Le Télégramme du mardi 25 novembre 2014 en page Saint-Brieuc Sports 

IMG_6968.JPG

IMG_6973.JPG

Léanne Cercle Sportif.JPG

 

10:14 Écrit par JB dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Football DRH : As St Julien 1 – Uzel Merléc As 3 ... Le leader logiquement !!!

 AS St Julien.JPG

Sur un terrain à la limite du praticable avec cette pluie incessante durant toute la partie n’ont pas permis aux acteurs de développer un jeu plus abouti, se contentant bien souvent de faire circuler le ballon dans une première demi-heure équilibrée. Même si les visiteurs plus expérimentés se montraient quelque peu plus dangereux sur des actions offensives remarquablement bien orchestrées par le meneur de jeu Le Helloco. En multipliant les centres ils portent le danger devant la cage de Tanguy très vigilants dans ses sorties aériennes ( 10’, 14’ et 18’ ), mais à la 30’ il doit s’incliner sur une reprise de volée de Guigo sur un centre de Le Helloco à la suite d’un débordement sur le côté droit. Les juliennnais tardent à réagir, dominés dans le jeu par une formation bien organisée qui se repose exclusivement sur leur maitre à jouer Le Helloco. A la 39’ les locaux bénéficient d’un corner, le ballon est repoussé par la défense qui se dégage par Jaffredo qui au prix d’une course de plus de 40 m adresse un centre à Le Helloco qui aggrave la marque, 2 à 0 à 40’.

Maxime Le Corguillé sauve l'honneur

Joué à un rythme moins élevé sur une pelouse gorgée d’eau, les vaillants juliennais essayent de revenir au score mais en vain, exposés à une meilleure maitrise technique, ils s’inclinent une nouvelle fois à la 71’par Gicquel qui s’infiltre individuellement dans la défense centrale. Le naufrage collectif est perceptible dans ce match ou les organismes souffrent tant les conditions météos restent exécrables. Mais au prix d’un bel élan de solidarité, mêlé d’orgueil Ollivry et ses partenaires tentent à plusieurs reprises de perturber cette solide défense qui parait imperturbable dans son placement et ses relances. Juste récompense à la 74’ quand Ollivry hérite d’un ballon de Beaurepaire, il s’engage sur son couloir gauche pour ajuster un centre parfait repris par Le Corguilllé qui réduit le score fort justement.  Le dernier quart d’heure sera laborieux, hormis les belles frappes d’Ollivry à la 78’ capté par Turmel  pour St Julien et ce tir à la base du poteau de Le Helloco pour Uzel à la 82’.

Fiche technique : A sSt Julien – Uzel-Merléac As 3 – Arbitre Matthieu Lavenant assisté de Dominique Darcel et Patrick Leblanc

Buts As St Julien 74’ Le Corguilllé, Uzel-Merléac As 30’ Guigo, 40’ Le Helloco, 71’ Gicquel

 Texte et photo : Jean-Bernard Mest - Article paru dans Le Télégramme en SPORTS le lundi  24 novembre 2014.

09:55 Écrit par JB dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

23/11/2014

Trégueux : Mémoire vive – Céline Bougère galicienne de cœur !!!

77 Céline Bougère.JPG

Chaque dimanche, Le Télégramme dresse le portrait d’une personnalité de la commune et lui donne la parole. Aujourd’hui rencontre avec Céline Bougère, professeur d’espagnol au lycée Notre Dame de Guingamp mais aussi traductrice, interprète bénévole dans le secteur associatif. Elle s’implique  dans cette langue qu’elle a adoptée toute jeune avec une maman également enseignante, elles s’investissent toutes les deux dans l’association Celtina Breizhcom  pour donner l’envie d’apprendre, donner goût des langues aux enfants.

Quand êtes-vous arrivé à Trégueux et pourquoi avoir choisi cette commune ? En 1977 à l’âge de six ans avec mes parents. Et puis je suis partie faire mes études pour revenir finalement en 2002 auprès de maman pour les enfants  dans une commune pour laquelle je suis très attachée depuis sa découverte.

Quelle réalisation a marqué votre existence trégueusienne ? L’hôtel de ville, son extension m’a paru au début bizarre dans ce cadre rural. Totalement métamorphosé avec cette touche de modernité qui finalement s’est admirablement adapté dans le décor en apportant aussi une touche supplémentaire à son environnement.

Un regret durant ces années ? Je n’ai pas à me plaindre, je considère que nous vivons dans lieu privilégié. J’habite un quartier fort sympathique et puis le mot regret ne fait pas partie de mon vocabulaire.

Quelle manifestation sportive ou culturelle vous vient à l’esprit ? En tant que présidente de l’association Anatole orientée sur des spectacles mis en œuvre pour le jeune public. Je suis sensible au projet Chœur d’écoles proposé par la DDEC 22 sous les ordres de Myriam Kerhardy dans la salle Bleu Pluriel en juin dernier. Les enfants s’étaient produits en reprenant des chansons de Charles Trenet, Bernard Lavilliers ou encore Pink Floyd. Myriam Kerhardy doit d’ailleurs revenir dans cette même salle le jeudi 12 février prochain dans le cadre du festival Moufl’ et Cie avec «  C’est quand la vie ? ».

Un souhait pour terminer ? Ah ! Mon cœur balance entre la Bretagne et la Galice, une région espagnole qui possède d’énormes similitudes à travers notre culture, nos légendes et puis nos peuples  qui possèdent une identité très forte. Un rapprochement dans le cadre d’un jumelage avec une ville galicienne me paresserait très opportun. 

Texte et photo : Jean-Bernard Mest - Article paru dans Le Télégramme le dimanche 23 novembre 2014 dans " Mémoire vive " en Locale Trégueux.

 

12:39 Écrit par JB dans Mémoire vive | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

22/11/2014

Du nouveau ... Du côté d'Andel !.. En Côtes d'Armor !!!

 DSCN7736.JPG

 Les Cocottes d'Armor n'ont qu'à bien se tenir ...

Car bientôt Anne-Flore va sévir !..

Toutes à la broche !!!

Un peu de patience ...

Le projet prend forme !..

Que de la qualité !!!

Jean-Bernard Mest

Poulet 01.JPG

 

09:40 Écrit par JB dans Cuisine/Gastronomie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

20/11/2014

L'alimentaire ... Vive le circuit court !.. L'avenir dans notre assiette !!!!

DSCN7738.JPG

 Que faire ?... Continuer comme ça ???

A Manger des produits alimentaires sans aucune traçabilité !!!!

A chacun sa méthode ... Liée à un système dénonçable !..

Parfois répréhensible !!!!

En attendant les petits producteurs ...

A travers leur savoir faire se battent bec et ongles pour valoriser leur profession !.. Avec abnégation !!!

Du courage .... il en faut pour sortir un produit alimentaire fini et dégustatif !.. Agréable au palais !!!

Jeudi soir je me suis rendu dans le Halll de la Chambre d'Agriculture des Côtes d'Armor à Plérin ...

Trop petit à mon sens pour accueillir tous ces passionnés de bonnes chaires !..

Car ils et elles ne demandent qu'à s'exprimer !!!

Le public était là ... Les consommateurs aussi !..

Belle communion entre tous ces Amoureux de la Bonne Table !!!

Car dans ce contexte tout le monde trouve son compte ...

Vous côtoyez la fabricante de glaces au multiple parfums tous aussi bons, ou encore la poissonnière qui vous propose un fumée de truite de derrière les fagots ...

Des confitures succulentes !..

En passant par des producteurs de fruits et de légumes classiques préparés et présentés avec amour ...

Sans oublier les fromages de Saint-Donan !.. Que de la créativité !!!

Et puis un P'tit clin d’œil à ma Belle Sœur Marie-Jeanne et à ma Nièce Anne-Flore ...

Car je ne peux pas passer sous silence leur passion pour la volaille !..

De A à Z !!!

Sélectionnée ... Nourrie !.. Abattue !!! 

Pour finir dans l'assiette naturellement ou transformée ...

Il y en a pour toutes les papilles !..

Et tous les budgets à prix raisonnables !!!

L'alimentaire ...En circuit court !.. C'est l'avenir !!!

DSCN7737.JPG

 

21:18 Écrit par JB dans Cuisine/Gastronomie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

19/11/2014

La Ferme de Marie-Jeanne ... A Andel !.. Dans Les Côtes d'Armor !!!

 Poulet 05.JPG

  

Marie Jeanne 2014 01.jpeg

 Moins de 36 jours de Noël ....Déjà !.. Que cela passe vite une année !!!

Alors pensez à vos achats ... Ceux festifs !.. A travers des produits naturels !!!

Vous pouvez dès à présent passer vos commandes ... Le choix ne manque pas !.. Une bonne formule pour préparer vos Fêtes de fin d’année !!!

Chez Marie-Jeannne Avril 1 Lourmel - 22400 ANDEL au 02 96 34 78 05 - 06 87 32 17 44 ou lafermedemariejeannne@gmail.com. Sachant qu'il est pus facile de me joindre après 13 h 30

Et pour les habitués du côté de Trégueux : Marie-Pierre et Jean-Bernard Mest au 02 96 71 24 59 ou 06 07 84 78 60 - jb.mest@sfr.fr pour passer commandes qui seront relayées mais livrables à Trégueux à des dates à définir avec les intéressés.

Jean-Bernard Mest

 Marie Jeanne 2014 02.jpeg

 

14:24 Écrit par JB dans Cuisine/Gastronomie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les Archers briochins se distinguent !!!

Archers briochins.jpg

Rien n’est laissé au hasard dans la compagnie d’archers de saint Brieuc bien décidée à marquer leur territoire dans le giron régional en s’imposant de plus en plus sur les concours.

Une émulation naturelle qui s’entretient collectivement en possédant quelques leaders qui tirent tout le monde vers le haut. Dimanche ils étaient à Loudéac pour une épreuve qualificative pour le championnat de France et comme la motivation vient en tirant, ils ont visé la cible remarquablement.

Les Archers briochins remportent le concours par équipes avec François Beauverger, Sébastien Rodriguez et Eric Mingam et en prime le dernier nommé monte sur la deuxième marche du podium en individuel.

Grande joie chez les participants, les accompagnateurs qui se retrouveront prochainement à Lannion pour le même style de compétition avec sur le pas de tir à 18 m neuf archers ... Les cafards comme les surnomment leurs adversaires n’ont pas fini de faire peur !

 Texte : Jean-Bernard Mest - Article paru dans Le Télégramme du mercredi 18 novembre 2014 en Locale Saint-Brieuc

 Les CAFARDS.png

 Autrement j'ai ma petite idée sur l'identité des Cafards qui sévissent ... Sans vergogne !.. Affaiblissant leurs adversaires par manque de denrées nutritives ... Solides ou liquides car se sont des voraces !!! A l'occasion ils visent le blason ... Méfiance car là aussi ils sont efficaces !.. Et puis danger car ils se reproduisent rapidement en acceptant même les conditions de vie extrêmes !!!!

 

10:24 Écrit par JB dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

18/11/2014

Trois questions à Michel Gouédard président de l’UC Briochine !!!

Michel Gouédard.JPG

Le temps passe et la roue tourne pour Michel Gouédard à l’Union cycliste briochine depuis 1968 après avoir fait quelques piges sportives dans des clubs bretons pour donner un caractère significatif à sa carrière de coureur cycliste émérite. Mais son cœur est bien ancré à l’UCB en ayant pris la présidence en 1995 à la suite de son père spirituel Robert Pansard avec qui il a partagé sa passion sur le vélo. Aujourd’hui il nous dresse le bilan de la saison écoulée, et ceci dans sa modestie habituelle qui le caractérise dans le peloton en s’adaptant sans mépris aux aléas de ce sport parfois ingrat.

Quel bilan sportif ? Il me parait satisfaisant avec pas moins de 32 victoires, 35 places de 2ème et 30 de 3ème toutes catégories confondues avec bien sûr ce premier titre officiel de champion de Bretagne du contre la montre pour nos quatre meilleurs juniors. Nous remportons aussi le Challenge Mozaïc, un trophée qui récompense le club le plus performant de Bretagne sur les épreuves fédérales courues dans notre région. Nous confirmons notre rôle de club formateur avec malheureusement exposé à cette abondance de bien qui finit par nuire car nos meilleurs éléments sont déjà partis vers d’autres clubs plus huppés. C’est le lot habituel de structures sportives comme la nôtre qui n’a pas les moyens humains, financiers et matériel de satisfaire ces éléments-là qui manquent souvent d’un peu de patience.

Saison terminée ? Avec l’annulation du cyclo-cross de Ploeuc/Lié nous rangeons le matériel sans pour autant aller donner un coup de main à nos amis du VSBAG qui assure le contrôle technique de celui de Saint Donan le dimanche 30 novembre. Avec le Saint-Donan Cyclisme il organise le Trophée de Bretagne ouvert à toutes les catégories de minimes à seniors, quatre épreuves intéressantes. Nous sommes solidaires de ce style d’évènement sportif qui sert admirablement la discipline avec l’appui d’inconditionnel bénévoles, c’est aussi notre richesse.

Alors pour 2015 ? Avec les moyens du bord … Il nous faut dans un premier temps renforcer l’équipe dirigeante !.. Et puis ensuite s’attacher à un recrutement cohérent avec à l’heure actuelle 14 arrivées pour 7 départs en se reposant sur un groupe de 16 juniors capable à mon sens de prendre la relève. Nous allons nous attacher à poursuivre notre programme habituel qui plait à l’ensemble de nos 106 licenciés et qui leur permet de s’épanouir sur le vélo sans fixation de résultats. C’est sereinement qu’ils progressent à travers les différentes générations que composent notre club attaché à la convivialité.

Texte et photos : Jean-Bernard Mest -

Article paru dans Le Télégramme du mardi 18 novembre 2014 en page Saint-Brieuc SPORTS.

 IMG_9850.JPG

 IMG_9858.JPG

 IMG_9841.JPG

 IMG_9835.JPG

IMG_9828.JPG

 

09:38 Écrit par JB dans Sport cycliste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

16/11/2014

Trégueux - Mémoire vive : Jean Caullery, le devoir d'abord !!!

IMG_8381.JPG

Dans ma rubrique hebdomadaire écrite et à paraître le dimanche depuis le 6 janvier 2013 " Mémoire vive " sur Trégueux connait un succès sans précédent ...

Je suis à ma 76ème personnalité !.. Et là franchement si toutes les personnes que j'ai rencontrées à ce jour m'ont apporté des connaissances incroyables à travers des satisfactions, des souhaits et des regrets et d'être présents sur cette commune où je réside également depuis maintenant 35 ans, Jean Caullery m'a subjugué !!!

Dans tous les domaines ... Et en dehors de mes questions le dialogue s'est étendu d'une manière très courtoise sur des sujets d'actualité qu'il maîtrise à la perfection !.. Admiratif !!!

J'ai pour habitude depuis bientôt deux ans d'alterner un homme, une femme tous les dimanches ... La formule plait !..

Quoi de plus normal !!!

76 Jean Caullery.JPG

Mémoire vive – Jean Caullery, un homme de devoir

 Chaque dimanche, Le Télégramme dresse le portrait d’une personnalité de la commune et lui donne la parole. Aujourd’hui rencontre avec Jean Caullery, 83 ans, originaire du Nord né à Mons-en-Barœul, président des Anciens combattants de la deuxième Guerre Mondiale et d’Indochine après avoir servi 21 ans dans la marine nationale, ils sont actuellement une cinquantaine de personnes à y adhérer. Correspondant de l’Ordre de Malte, il organise entre autres la quête pour les lépreux qui a lieu tous les ans le dernier week end de janvier. 

Quand êtes-vous arrivé à Trégueux et pourquoi avoir choisi cette commune ? En 1978 en venant de la région parisienne, représentant commercial multi-cartes je cherchais un lieu stratégique pour développer mon activité. Géographiquement s’était bien placé et puis je gardais de bons souvenirs des bretons pour avoir été réfugiés avec ma famille pendant la guerre 39-45 à Douarnenez.

Quelle réalisation a marqué votre existence trégueusienne ? La construction de la Poste en 1982, jusque-là nous avions un petit guichet accolé à la mairie et là elle prenait une autre dimension, donnant une plus grande importance à la commune. Un signe qu’elle était en pleine mutation sur le plan démographique, la preuve est faite aujourd’hui avec plus de 8000 habitants.

Un regret durant ces années ? Je suis choqué de la présence de cette statue atroce qui n’a aucune féminité sur le parvis de l’Hôtel de Ville. Ce lieu présente aussi à mes yeux une dangerosité pour les piétons, et principalement pour les personnes âgées avec ces différences de niveaux dangereux sujets aux chutes. Quelle manifestation sportive ou culturelle vous vient à l’esprit ? J’éprouve une grande admiration à notre équipe liturgique qui donne beaucoup en toutes circonstances. Pour y participer avec une vingtaine de personnes je peux vous garantir qu’elle est omniprésente à l’église pour animer les différentes cérémonies.

Un souhait pour terminer ? A mon âge et étant veuf depuis cinq ans, j’apprécie de voir tout le monde œuvrer dans le bon sens à travers un tissu associatif solidaire que je souhaite voir perdurer.

Texte et photos : Jean-Bernard Mest - Article paru dans Le Télégramme du dimanche 16 novembre 2014 en Locale Trégueux.

IMG_5967.JPG

10:55 Écrit par JB dans Mémoire vive | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mémoire vive |  Facebook | | |

12/11/2014

Que sont ils devenus ?.. Jean-Michel Eouzan l'électron libre briochin !!!

jean michel 1.jpg

 Que sont-ils devenus ? Jean-Mchel Eouzan l’électron libre briochin

Certains le cataloguaient uniquement de coureur à pied mais quand il déboulait ballon au pied sur le fond de l’attaque, les défenseurs s’affolaient car arrêter le briochin relevait parfois du geste illicite. Jean-Michel Eouzan s’est forgé dans sa  carrière professionnelle au Saint Brieuc – Côtes d’Armor une réputation d’électron libre capable de marquer des buts et surtout d’en faire marquer sur passes décisives ou quelques pénaltys offerts à son compère de l’époque Yannick Le Saux. Le briochin originaire de Pordic où il a débuté en 1975 chez les jeunes avant d’intégrer l’école de ballon réputée de l’As Ginglin-Cesson puis le Stade briochin en 1986 pour signer sa première licence professionnelle en 1994 à l’âge de 26 ans en disputant par la suite 53 matchs en D2 avec les griffons : « Sans passer par le système habituel des centres de formation, j’ai pu transformer ma passion en métier.  Je ne m’imaginais pas que c’était possible, je suis aussi devenu la mascotte du club auprès des briochins qui me considérait comme le local. »

Un battant

 

Le garçon ne lâche rien, Jean-Michel Eouzan possède cette combativité hors du commun, elle le caractérise sur et en dehors du terrain : « C’est ma force … Je me souviens de notre montée en D2, c’était face à Chatellerault et Aubervillers en matches de barrage, nous devions à tout prix gagner. Nous l’avons fait, j’ai marqué le but contre le premier nommé. Quelle délivrance et surtout fabuleux souvenir dans une rencontre où je me focalisais sur le but adverse. » Il n’a pas changé avec cette enthousiasme à toutes épreuves dans cette nouvelle profession d’agent immobilier à Saint Brieuc depuis fin 2004, son équipe composée de Delphine et Ségolène fonctionne dans le même registre en occupant le terrain dans le but de gagner : « J’ai gardé cet état d’esprit en jouant collectif, L’équip Immobilier a tout à gagner dans une conjoncture moins favorable en entretenant cette ambiance de vestiaire chargée d’émotion,  elle m’a marqué quand j’étais footballeur car je me réfère beaucoup au sport dans mon approche professionnelle. » 

Texte et photos : Jean-Bernard Mest - Article paru dans Le Télégramme du mardi 11 novembre 2014 en page Saint-Brieuc Sports

jean michel.jpg

12:23 Écrit par JB dans Que sont ils devenus ? | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

11/11/2014

Debout la France ... Face aux Pieds-Nikelés !.. Avant qu'il ne soit trop tard !!!

 Le coq 10.JPG

 Dans quel Monde vivons nous ?.. A travers toutes ces affaires d'Etat qui nous pourissent la vie au quotidien !.. Trop c'est trop entre ces gens qui se considèrent au-dessus de tout !!!

De gauche, de droite et du centre car là les extrêmes restent relativement discrets ... Quoi de plus normal !.. Tout joue en leur faveur !!!

Mais où va t'on avec ces Pieds-Nikelés ?.. Qui sautent de branches en branches à l'image de Jouyet !.. Un coup à droite puis à gauche avec la bénédiction du Chef de l'Etat et des autres bien sûr !!!

Toute cette smala politique nous prend vraiment pour des cons ... Ils volent, ils mentent, ils trichent sans sanction !.. En se partageant les pouvoirs dans une société aux abois !!!

Mais combien de temps cela va t'il durer ?.. Combien de temps vont ils se foutre de notre gueule ?.. En étant plus grossier ... Combien de temps vont ils nous enculer de la sorte ???

Car ils nous rient tous au nez ... En assurant leurs petites affaires entre Amis dans les Meilleurs Restaurants Parisiens !.. Il est temps de tous les sanctionner !!!

Mais pour mettre qui ?.. Le Peuple bien sûr !.. Car la nouvelle génération de " POLITIQUE " ne vaut guère mieux ... Tous formatés en laissant leur personnalité aux vestiaires !!!

Grave d'entendre les propos de certains qui nous prennent vraiment pour des Ignares ... A tous les échelons de ce système pourri qu'il faut dégager une bonne fois pour toute !.. Et reconstruire !!!

Car la corruption a franchi largement les portes de notre démocratie qu'il faut protéger à tout prix ... Ils s'enrichissent !.. Et ruinent notre Beau Pays !!!

Tous des Minables ... Des Gens dangereux !.. Qu'il faut mettre hors d'état de nuire !!!

Texte et photos : Jean-Bernard Mest

 Le Coq 022.jpg

 

11:49 Écrit par JB dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

10/11/2014

Des retrouvailles incroyables !!!

 IMG_6824.JPG

 DSCN7719.JPG

 DSCN7720.JPG

 Quel week end .... Fantastique !.. Plein d'émotion !!! Martine le samedi, Monique le dimanche ... Des retrouvailles incroyables !.. Une programmée à Morlaix avec la fille de ma nourrice des décennies plus tard !!! Merci Martine d'avoir fait cette démarche qui restera pour moi une marque d'amitié indélébile ... Un moment fort !.. très fort !!!

Et dimanche matin en me promenant avec mon épouse à la Pointe de Primel-Trégastel en attendant patiemment le cyclo-cross international qui avait lieu l'après midi ... Une rencontre amical avec Bruno en plein nettoyage de son jardin face à la mer !.. Un échange verbal et puis Monique une Amie d'enfance apparaît !!!

Quel bonheur partagé ... Ce week end avec Martine et Monique !.. Un bonheur simple à travers une amitié sincère !!!

 

 

Texte et photos : Jean-Bernard Mest

 

 

IMG_6815.JPG

 

 IMG_6819.JPG

 

 IMG_6818.JPG

 

15:28 Écrit par JB dans Amitiés | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

07/11/2014

Les Bouffons Bretons de la République !!!

 Le coq.JPG

 Les Bouffons Bretons de la République

christian troadec.jpg

Une rue Rémi Fraisse à Carhaixxxxxxx

À l'ordre du jour du prochain conseil municipal de Carhaix, la dénomination d'une rue Rémi-Fraisse dans la capitale du Poher.

Lors du prochain conseil municipal de Carhaix, le lundi 17 novembre, les élus auront à se prononcer sur la dénomination d'une rue au nom de Rémi Fraisse. Le maire Christian Troadec et la majorité municipale « tiennent, par cet acte, à rendre hommage au manifestant et à l'étudiant pacifiste qui a perdu la vie lors de la manifestation contre le barrage de Sivens dans le Tarn. »

« Il est inconcevable, comme cela a été le cas en 1986, lors de la protestation étudiante contre la loi Devaquet, qu'un jeune perde la vie dans une manifestation. Une rue Malik-Oussekine existe d'ailleurs à Carhaix, en hommage à ce jeune manifestant tué par les pelotons voltigeurs. La droite était alors au pouvoir. »

À Carhaix, la rue qui portera le nom de Rémi Fraisse est une voie communale située sur la zone de loisirs de Kerampuilh, est un endroit fréquenté par la jeunesse. « C'est un lieu de passage des festivaliers lors des Vieilles Charrues. »

 Le coq 10.JPG

Abris de jardin taxé : Réaction du Conseil général

Marc Le Fur bis.jpg

Christian Couail, vice-président du conseil général est : «  surpris de vois un parlementaire, Mr Marc Le Fur, qui a voté une loi à l’Assemblée Nationale sous la présidence Sarkozy le 29 décembre 2010, nous demander aujourd’hui de moduler cette question. Nous ne sommes pas les initiateurs de cette taxe et nous étions tenues de l’appliquer jusqu’à que le gouvernement Ayrault prévoie un dispositif qui permette aux collectivités des exonérations de cette taxe. » Il souligne aussi  «  Cette taxe en remplace trois autres qui apportaient des recettes aux départements. Supprimer la taxe c’est supprimer les recettes qui servent à financer les espaces naturels sensibles. » 

Le Coq 022.jpg

18:54 Écrit par JB dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

06/11/2014

Sports mécaniques : Un retour en arrière ... En vidéo !.. Super 8 numérisés !!!

Yvon Le Scraigne 011.jpg

Un filet de gaz … De nostalgie !.. Partagée ???

Je me lance à quelques semaines de la fin de l’année dans une expédition … Que je dois mener tambour battant pour être à l’heure !.. Celle des étrennes !!!

Tout ça pour vous dire que je travaille actuellement sur un devoir de mémoire … Mûrement réfléchi !.. Que je souhaite partager avec vous !!!

Le but étant de numériser une certaine quantité de bobines de films SUPER 8 relatant les Sports Mécaniques de la fin des années 60, des deux décennies qui suivent, années 70 et 80 !..

Principalement des Moto-Cross en Bretagne et ailleurs !.. Mais aussi de l’enduro, de l’endurance TT ou encore de la vitesse à travers courses de cote et circuits dans la région !!!

Plus de 6 heures d’images conditionnées sur deux DVD dans un coffret … Films sonores ou agrémentés d’une musique de circonstance judicieusement choisie !.. Pour le plaisir des yeux et des oreilles !!!

J’y travaille actuellement avec la complicité d’un professionnel de l’image et du son … Cette initiative a bien sûr un coup !.. Elle est chiffrée à plus de 1000 € pour la partie technique visuelle et audiovisuelle !!!

D’où cette opération « SOUSCRIPTION » auprès des anciens pilotes, dirigeants et mordus des sports mécaniques … Car je souhaite associer un maximum de personnes dans cette aventure pour ressortir tous ces souvenirs trop longtemps aux oubliettes !.. 

Pour avoir visionné quelques bobines avec quelques amis, je peux vous garantir que nous possédons là un support exceptionnel en matière de sports mécaniques en général, de moto-cross en particulier !!!

Je crois que tout le monde trouvera son compte … Avec cette envie de se ré-imprégner de cette belle époque !.. En redécouvrant des personnages incontournables certains aujourd’hui disparus !!!

Cette « SOUSCRIPTION » permet dans un premier temps de numériser tous les films … D’assurer le montage dans des dossiers établis sur deux DVD !.. Et bien sûr d’assurer sa distribution !!!

Cinquante DVD sont programmés dans un premier temps au prix de 50 € le coffret … Expédition sécurisée comprise !.. Difficile de faire mieux !!!

Peut-être si quelques mécènes se manifestent …Je n’ai pas abordé le sujet !.. Je suis ouvert à toutes propositions !!! Car actuellement j’assure … Alors un peu de solidarité !.. Au moins la réservation de votre DVD au prix de 50 € par un chèque libellé à mon nom !!!

Vous pouvez me faire confiance … Le milieu de la moto de compétition est suffisamment restreint !.. Donc je vous charge de diffuser l’information auprès de vos proches !!!

Pour tous renseignements : Jean-Bernard Mest -9 rue Guy Ropartz – 22950 Trégueux 
Au 06 07 84 78 60 ou 02 96 71 24 59 – Mail : jb.mest@sfr.fr

Yvon Le Scraigne 022.jpg

11:14 Écrit par JB dans Sports mécaniques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

05/11/2014

Football : L’As Saint Julien en quête de points !!!

DSCN7718.JPG

Début de saison difficile pour l’As Saint Julien qui poursuit son apprentissage en Division régionale honneur dans un championnat où tous les points pris auront certainement leur importance en fin de saison. Les dirigeants locaux en ont conscience, leurs supporters aussi en encourageant cette jeune formation qui cherche quelque peu ses marques à ce niveau de la compétition. Quoi de plus normal après ces accessions successives qui placent les «  vert et blanc » dans le giron des belles formations régionales. Cédric Le Flohic a décidé de ne rien lâcher et de jouer avec ses joueurs tous les coups à fond comme lors de matches de coupes pour rester compétitifs et surtout pour ne pas avoir de regrets. Dimanche ils étaient opposés à domicile à Plouagat-Chatéleaudren Fc, un concurrent direct pour le maintien : « Nous ne devons pas perdre ces confrontations-là, surtout chez nous face à notre public qui répond présent. C’est aussi une marque de reconnaissance dans cette période de transition avec j’espère des jours meilleurs pour nous sortir de cette zone de relégation. »

Un nul mérité

Sans prendre un but contre le cours du jeu, les juliennais ont tout de même mal digéré ce scénario qui a permis à leurs adversaires d’ouvrir le score : « Ils profitent de la blessure d’un de nos défenseurs centraux dans la surface de réparation pour l’inscrire. Nos joueurs s’arrêtent, l’arbitre laisse le match se dérouler. Incompréhensible ce fait de jeu qui nous pénalise dans un premier temps … Heureusement que nous avons su réagir positivement. » Constate l’entraîneur. Finalement les locaux obtiennent l’égalisation dans les arrêts de jeu par leur président Judicaël Le Helloco, un juste dénouement sportif qui calme les esprits avant l’entrée aux vestiaires. Du côté de la B tout va bien, elle gagne 4 à 1 à Morieux et se place en tête de son championnat de D2, la C est battue 4 à 2 par l’As St Brieuc-Ginglin C en D3.  

Texte et photo : Jean-Bernard Mest - Article paru dans Le Télégramme du mercredi 5 novembre 2014 en Locale Saint-Julien.

10:22 Écrit par JB dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |